Achat immobilier : 10 conseils contre les mauvaises surprises

Par Mathieu

Vous avez décidé de franchir le pas et de devenir propriétaire ! L’achat d’un logement est un investissement conséquent qu’il ne faut pas prendre à la légère. Alptis vous donne 10 conseils pour éviter les pièges et faire les bons choix.

1. Visitez plusieurs logements. Quand votre choix est fait, organisez plusieurs visites pour n’oublier aucun détail et juger du bruit (extérieur et du voisinage) et de la luminosité en fonction des différentes heures de la journée.

2.  Prenez la température du quartier. Disposerez-vous des services, équipements et transports dont vous aurez besoin ?

3. Soyez attentif à la superficie habitable exacte du bien. La loi Carrez impose un calcul précis de la superficie en m2 (hors maison individuelle), celle-ci doit être mentionnée dans la promesse ou le compromis de vente ainsi que dans l’acte de vente.

4. Si vous achetez un appartement, renseignez-vous sur l’entretien de l’immeuble et son état général. Vous pouvez demander au vendeur de consulter le carnet d’entretien. Informez-vous sur le règlement de copropriété et le montant des charges communes. Quels grands travaux ont été effectués ? Lesquels sont déjà prévus et votés ? Cela pourra fortement impacter vos finances et vous inciter à revoir le montant de votre prêt immobilier.

5. Si vous achetez une maison individuelle, faites-vous désigner précisément les contours de la propriété, que cela soit par rapport aux propriétés privées voisines ou au domaine public. Vérifiez que des lots annexes sont intégrés dans l’achat. Si la maison n’est pas raccordée au tout à l’égout, dispose-t-elle bien d’un équipement d’assainissement respectant les normes en vigueur ?

6. Pour bien estimer le budget travaux du logement et calculer le montant de votre crédit immobilier, soyez attentif à l’état :

  • des murs et du plafond (et de la toiture), attention aux moisissures (qui témoignent d’une trop grande humidité), aux marques qui peuvent subsister d’un dégât des eaux mal réparé, aux fissures…
  • des équipements de chauffage, est-ce que tous les radiateurs fonctionnent bien ? En cas de chauffage collectif, de quand date la chaudière ? De quand date son dernier entretien ?
  • de l’installation électrique. Assurez-vous que toutes les prises de courant et les points d’éclairage fonctionnent.
  • des sanitaires. Vérifiez l’absence de fuite.

7. Prenez connaissance du diagnostic de performance énergétique et du montant des charges énergétiques du précédent occupant pour éviter les mauvaises surprises.

8. Informez-vous sur le montant des impôts fonciers (taxe foncière et taxe d’habitation) pour bien calculer toutes les répercussions financières de votre achat en plus du remboursement des mensualités de votre prêt immobilier et des charges.

9. D’une manière générale prévoyez toujours une marge de sécurité dans votre budget pour effectuer des travaux imprévus.

10. Ne signez aucun compromis avant d’être sûr de vouloir acheter. Laisser passer la date de rétractation peut vous coûter très cher, autant ne pas courir ce risque si vous n’êtes pas sûr de votre choix. Il est possible pour un acheteur de se rétracter d’un compromis de vente par lettre recommandée dans un délai de 7 jours à partir de sa notification. Si un acheteur se désiste avant la signature de l’acte de vente définitif, l’usage veut que le vendeur conserve les 10% d’acompte versés à la signature du compromis. A noter que le compromis de vente peut être annulé sans frais (si une clause le stipule) en cas de refus de la banque d’accorder son crédit immobilier à l’emprunteur.

Vous pouvez commencer les visites !

Infographie marché immobilier en 2014 assurance de prêt Alptis Paréo

Devis assurance de prêt

Répondez à quelques questions et recevez gratuitement et sans engagement votre devis assurance de prêt.