Un meilleur remboursement des implants dentaires avec Alptis

La pose d’un implant dentaire nécessite généralement 3 dispositifs : l’implant en lui-même, un pilier et une prothèse. Or, l’Assurance maladie n’accorde aucun remboursement pour l’implant dentaire, tandis que celui-ci est limité pour le pilier et la prothèse. Une situation d’autant plus problématique que le coût de l’implantologie peut être très important. Pour y remédier, Alptis vous propose Santé Plurielle : une complémentaire santé assurant la prise en charge des implants dentaires.

Prothèse et implant dentaire : un même remboursement ?

Depuis l’entrée en vigueur de la réforme « 100 % Santé » en dentaire, les prothèses appartenant au panier « 100 % Santé » sont intégralement remboursées par l’Assurance maladie et votre complémentaire santé, tandis que le panier intermédiaire voit ses tarifs être encadrés. Toutefois, ce reste à charge zéro n’est possible que pour les prothèses dentaires. Ce terme englobe les dispositifs qui visent à remplacer une ou plusieurs dents absentes, à l’image :

  • des couronnes dentaires ;
  • des inlays core ;
  • des bridges ;
  • des prothèses amovibles.

En revanche, le remboursement des implants dentaires n’est pas le même que pour les prothèses, dans la mesure où ces deux dispositifs sont différents. En effet, un implant prend la forme d’une vis, fixée dans l’os de la mâchoire, et sert à remplacer la racine d’une dent et non la dent en elle-même. Deux autres équipements dentaires viennent ensuite généralement compléter le dispositif :

  • un pilier prothétique, installé sur la racine artificielle ;
  • une prothèse dentaire, fixée sur le pilier, qui sert à reconstituer la partie visible de la dent.

Quelle prise en charge pour un implant dentaire ?

Contrairement aux prothèses, la Sécurité sociale n’accorde aucun remboursement pour les implants dentaires, dans la mesure où ces dispositifs sont considérés hors nomenclature. En revanche, les autres équipements installés suite à la pose de l’implant dentaire bénéficient d’une prise en charge de la part de l’Assurance maladie.

  • Le remboursement du pilier prothétique: certains dispositifs sont pris en charge par la Sécurité sociale à 70 % de la BRSS (Base de remboursement de la Sécurité sociale). C’est le cas par exemple de l’inlay core posé sous une couronne, dont la BRSS est de 90 €, soit un remboursement de 63 € (90 € x 70 %). Si le dispositif appartient au panier « 100 % Santé », votre mutuelle vous remboursera intégralement le reste à charge. Dans le cas contraire, le coût à assumer sera plus ou moins important.
  • Le remboursement de la prothèse dentaire : couronne, bridge, prothèse amovible… autant d’équipements qui vous sont intégralement remboursés par l’Assurance maladie et votre mutuelle s’ils appartiennent au panier « 100 % Santé ». En revanche, un reste à charge plus ou moins conséquent devra être assumé s’ils n’en font pas partie.

En l’absence d’une complémentaire, la pose d’un implant dentaire pourra donc vous obliger à assumer :

  • le coût de l’implant dentaire ;
  • les dépassements d’honoraires pour le pilier ;
  • les dépassements d’honoraires pour la prothèse.

remboursement implants dentaires

Pose d’un implant dentaire : quel reste à charge ?

La pose d’un implant dentaire n’étant pas prise en charge par la Sécurité sociale, les chirurgiens-dentistes sont libres dans la fixation des prix. Le reste à charge peut alors être conséquent car le coût d’un implant dentaire varie entre 700 et 1 000 € en règle générale.

Pour ce qui est du pilier et de la prothèse, deux cas de figure sont donc possibles comme nous l’avons évoqué :

  • vous n’avez aucun reste à charge si vous optez pour un équipement du panier « 100 % Santé », quelle que soit votre mutuelle ;
  • votre reste à charge est variable si vous choisissez des équipements hors « 100 % Santé ».

Le coût total de la pose d’un implant dentaire, d’un pilier et d’une prothèse étant de 1 800 € environ en moyenne, votre reste à charge sera donc compris entre 700 et 1 800 € le plus souvent, et ce, en fonction du prix de l’implant et la nature du pilier et de la prothèse choisis. De plus, notez bien que ce tarif ne correspond à la pose que d’un seul implant dentaire : le montant à assumer sera bien plus élevé encore si vous devez remplacer plusieurs dents.

Santé Plurielle : quelle prise en charge de l’implant dentaire ?

En raison des carences de l’Assurance maladie pour le remboursement des implants dentaires, Alptis vous propose une complémentaire santé pouvant prendre en charge l’implantologie : Santé Plurielle. Grâce à ce contrat, vous avez le choix entre 5 niveaux de garanties pour adapter la prise en charge de vos implants dentaires.

Le remboursement des piliers et prothèses dentaires

Suite à la pose d’un implant dentaire complet, le contrat Santé Plurielle vous rembourse le pilier et la prothèse :

  • en intégralité pour vos équipements « 100 % Santé » ;
  • jusqu’à 300 % de la BRSS pour vos équipements hors « 100 % Santé » (incluant la prise en charge de l’Assurance maladie).

Exemple : la pose d’une couronne hors « 100 % Santé »

Vous vous faites poser une couronne dentaire dentoportée céramique monolithique sur une molaire dont le coût est de 400 € et la BRSS de 120 €. Avec le Niveau 5 du contrat Santé Plurielle, vous êtes remboursé 360 € (120 € x 300 %), soit seulement 40 € de reste à charge.

Le remboursement des implants dentaires

Bien qu’elle ne soit pas prise en charge par l’Assurance maladie, la pose d’un implant dentaire vous permet de bénéficier d’un remboursement jusqu’à 300 € par dent avec le Niveau 5 de la complémentaire santé Alptis. De plus, vous pouvez être remboursé :

  • de 600 € lors de la première année du contrat ;
  • de 1 200 € à partir de la deuxième année.

Exemple : la pose de trois implants dentaires

Imaginons que vous ayez besoin de trois implants dentaires, à la suite d’un accident par exemple. Avec Santé Plurielle, vous êtes remboursé jusqu’à 900 € (300 € x 3) si vous avez souscrit votre contrat il y a plus d’un an.

Le renfort dentaire pour le remboursement de l’implantologie

Pour une meilleure prise en charge des implants dentaires, mais également de vos autres dispositifs non remboursés par le régime obligatoire (prothèse, orthodontie, inlay core et parodontologie), vous pouvez souscrire le Renfort Dentaire, Optique, Audioprothèse. Grâce à celui-ci, vous profitez de 100 à 200 € de remboursement dentaire supplémentaire lors de la pose d’un implant dentaire.

Vous souhaitez améliorer le remboursement de vos implants dentaires ? N’hésitez pas à demander un devis pour la complémentaire Santé Plurielle. C’est gratuit et sans engagement !

Votre devis complémentaire santé en ligne

Répondez à quelques questions et recevez gratuitement et sans engagement votre devis complémentaire santé.