Profitez d’un tiers payant étendu avec Alptis

Avec le tiers payant, vous n’avez pas besoin d’avancer les frais pris en charge par la Sécurité sociale et/ou votre complémentaire santé auprès de certains professionnels de santé. Pour vous aider à mieux respecter votre budget, la complémentaire Santé Plurielle vous garantit en plus un tiers payant étendu et, si vous n’en faites pas l’usage, une réduction du montant de vos cotisations.

Qu’est-ce que le tiers payant ?

Permettant de ne pas avoir à réaliser d’avance de frais, le tiers payant n’est pratiqué que sous certaines conditions et, en règle générale, uniquement pour des dépenses de santé spécifiques.

Le tiers payant intégral et partiel

Le tiers payant est un système vous évitant d’avoir à avancer une partie ou l’intégralité des frais médicaux pris en charge par l’Assurance maladie et/ou par votre complémentaire santé. Il faut toutefois savoir que ce dispositif peut principalement prendre deux formes.

  • Le tiers payant intégral : dans cette situation, vous n’avez pas besoin de faire d’avance de frais, à la fois pour la part prise en charge par l’Assurance maladie et par votre mutuelle.
  • Le tiers payant partiel : il vous permet de ne pas avoir à avancer les frais pris en charge par la Sécurité sociale. En revanche, vous devrez payer le reste à charge, avant d’éventuellement être remboursé par votre complémentaire santé selon les garanties prévues à votre contrat.

Le tiers payant intégral et le tiers partiel reposent néanmoins sur le même principe : la part de vos dépenses que vous n’avez pas à avancer est directement payée au professionnel de santé par l’Assurance maladie et/ou votre mutuelle tiers payant.

Le tiers payant obligatoire et facultatif

Dans l’optique d’atteindre un jour le tiers payant généralisé, permettant à ce que les patients n’aient aucune avance de frais pour leurs dépenses prises en charge, le gouvernement a rendu obligatoire le tiers payant pour certaines personnes, dont :

  • les bénéficiaires de la CSS (Complémentaire santé solidaire) ;
  • les bénéficiaires de l’AME (Aide médicale de l’État) ;
  • les personnes victimes d’un accident de travail ou d’une maladie professionnelle ;
  • les patients hospitalisés au sein d’un établissement sous convention avec l’Assurance maladie ;
  • les mineures de moins de 15 ans consultant pour leur contraception ;
  • les personnes atteintes d’une ALD (Affection de longue durée) ;
  • les femmes enceintes consultant au titre de leur grossesse.

Si vous n’êtes pas dans l’une de ces situations, vous pouvez malgré tout bénéficier du tiers payant pour certaines dépenses spécifiques. C’est notamment le cas pour :

  • les médicaments pris en charge par la Sécurité sociale ;
  • les dépenses de radiologie et d’analyses médicales ;
  • la consultation de votre médecin traitant (sous condition de ressources).

Dans les autres cas, la dispense d’avance de frais est totalement facultative. À titre d’exemple, le tiers payant chez le dentiste, chez un ophtalmologue ou chez un autre spécialiste n’est généralement pas pratiqué, aussi bien pour la part prise en charge par l’Assurance maladie que par celle remboursée par votre mutuelle.

Les conditions pour bénéficier du tiers payant

À condition qu’il soit pratiqué par le professionnel de santé, tel qu’un pharmacien par exemple, le tiers payant – partiel ou intégral – ne peut être accordé que sous certaines conditions. Vous devez en effet :

  • présenter votre carte Vitale ;
  • disposer de votre carte de tiers payant remise par votre mutuelle ;
  • avoir déclaré un médecin traitant.

Remboursement tiers payant

Comment fonctionne le tiers payant avec Alptis ?

Avec le contrat d’assurance Santé Plurielle, vous bénéficiez du tiers payant auprès de tous les professionnels de santé le pratiquant, et ce, sur simple présentation de votre carte Vitale et de votre carte de tiers payant. De la sorte, vous n’avez pas à avancer de frais sur la part remboursée par l’Assurance maladie et sur celle prise en charge par votre complémentaire santé. Si votre contrat prévoit un remboursement intégral, vous n’avez d’ailleurs absolument rien à payer.

Ce tiers payant accordé par votre contrat Santé Plurielle peut notamment s’appliquer pour (dans les limites et conditions fixées au contrat souscrit) :

  • vos médicaments pris en charge par la Sécurité sociale ;
  • vos analyses médicales (prise de sang, etc.) ;
  • vos examens de radiologie ;
  • vos frais d’hospitalisation.

Où trouver votre carte de tiers payant ?

Votre carte de tiers payant est disponible sur votre espace personnel Alptis. Depuis celui-ci, vous pouvez également consulter vos remboursements et faire une demande de prise en charge.

Le contrat Santé Plurielle vous propose également une option pour limiter vos dépenses et vos avances de frais : le Renfort Bien-Être. Grâce à celui-ci, vous bénéficiez d’un remboursement de vos médicaments non pris en charge par l’Assurance maladie, à hauteur de 50 % et dans la limite de 50 € par an et par bénéficiaire. À condition que votre pharmacien le pratique, vous pouvez ainsi bénéficier du tiers payant sur (dans les limites et conditions fixées au contrat souscrit) :

  • vos médicaments en automédication : paracétamol, sirop pour la toux, etc. ;
  • vos moyens de contraception non remboursés par la Sécurité sociale ;
  • vos préparations de médecine complémentaire : homéopathie, huiles essentielles, phytothérapie et gemmothérapie.

C’est quoi le tiers payant à l’usage d’Alptis ?

Pour vous permettre de prendre soin à la fois de votre santé et de votre budget, Alptis vous propose le dispositif Tiers Payant à l’Usage dans le cadre de l’assurance Santé Plurielle. Grâce à celui-ci, vous diminuez le montant de vos cotisations de 8 % par an en décidant ou non d’utiliser le tiers payant (dans les limites et conditions fixées au contrat souscrit).

Tiers Payant à l’Usage : Explications en images.

Si vous avez souscrit l’option Tiers Payant à l’Usage du contrat Santé Plurielle, deux possibilités s’offrent à vous (dans les limites et conditions fixées au contrat souscrit) :

  • Vous ne présentez pas votre carte de tiers payant : dans cette situation, vous devez réaliser une avance de frais, avant d’être remboursé dans les conditions habituelles fixées au contrat Santé Plurielle.
  • Vous présentez votre carte de tiers payant : si vous faites ce choix, chaque utilisation du tiers payant est facturée à hauteur de 2 €, cette somme étant déduite de vos prochains remboursements.

Exemple : votre cotisation annuelle est de 1 200 €

En souscrivant l’option Tiers Payant à l’Usage, votre cotisation passe à seulement 1 104 € (1 200 € – 8 %) vous permettant d’économiser 96 €. Pour que ce choix soit pertinent, vous ne devez toutefois pas utiliser votre carte de tiers payant plus de 48 fois par an (96 € / 2), soit 4 fois par mois.

En optant pour le Tiers Payant à l’Usage, vous faites des économies à condition de ne pas utiliser le tiers payant. Le dispositif est d’autant plus intéressant qu’il ne concerne que certaines dépenses de santé, dont (dans les limites et conditions fixées au contrat souscrit) :

  • la pharmacie ;
  • la radiologie ;
  • les analyses de laboratoire ;
  • les soins externes ;
  • les auxiliaires médicaux ;
  • le transport médical ;
  • l’optique.

Vous souhaitez bénéficier du tiers payant pour vos dépenses de santé ? N’hésitez pas à demander un devis pour la complémentaire Santé Plurielle. C’est gratuit et sans engagement !

Votre devis complémentaire santé tiers payant  en ligne

Répondez à quelques questions et recevez gratuitement et sans engagement votre devis complémentaire santé.