Le « reste à charge zéro » optique : la vision pour tous

Garanti à partir du 1er janvier 2020, le reste à charge zéro en optique répond à un enjeu majeur : lutter contre le renoncement aux soins. Il faut savoir qu’en France, 1 personne sur 10 renonce aux soins optiques pour des raisons financières. C’est pour prévenir ce phénomène et faciliter l’accès à des équipements de qualité que les pouvoirs publics mettent en place un panier 100% Santé dédié à l’optique.

Un panier optique avec des montures à moins de 30€ et des verres 100% remboursés

Avec la mise en place de la réforme du 100% Santé, l’objectif est d’offrir aux assurés un large choix d’équipements optiques sans reste à charge à payer. Pour cela, le dispositif s’articule autour de deux éléments majeurs :

  • Des montures à prix limité (Classe A) : tous les opticiens devront désormais proposer des montures respectant les normes européennes et dont le prix est inférieur ou égal à 30€. Au total, les patients auront le choix entre 35 montures pour adulte et 20 montures pour les enfants,
  • Des verres de qualité : le dispositif prévoit de faire la différence entre des verres de Classe A (tarif limité, sans reste à charge sous réserve du respect, par l’opticien, des Prix Limites de Vente), qui entrent dans le panier 100% Santé et des verres de Classe B dont les prix sont libres. En plus de traiter l’ensemble des troubles visuels (astigmatisme, hypermétropie, myopie, presbytie et amblyopie), ces verres 100% Santé bénéficient obligatoirement d’un amincissement de qualité, d’un durcissement pour éviter les rayures et d’un traitement antireflet.

Un remboursement optique variable selon les équipements

Toutes les lunettes ne permettent pas de bénéficier d’un reste à charge zéro chez l’opticien. Le remboursement est variable en fonction des verres et des montures choisies.

  • Des lunettes avec un reste à charge zéro : pour être totalement remboursé du montant de leurs lunettes, les patients devront choisir une monture de Classe A, à prix limité (30€ au maximum) et des verres de Classe A. C’est à cette condition qu’ils n’auront aucun reste à charge en optique. À titre d’exemple, un équipement avec deux verres unifocaux sphériques pour une correction comprise entre -6 et +6 aura un prix plafonné à 420€. Mais quel que soit le prix pratiqué, le dispositif prévoit d’en rembourser l’intégralité.
  • Un remboursement des montures qui diminue pour les montures hors panier 100% Santé (dites de Classe B) : pour ces montures, le remboursement maximal effectué par les complémentaires ne pourra plus dépasser 100€ par monture, contre 150€ actuellement.
  • Une offre qu’il est possible de panacher : avec ce dispositif, il est possible d’opter pour des verres 100% Santé (Classe A) et des montures hors panier 100% Santé (Classe B). Inversement, les patients pourront choisir des montures de 30€ maximum dans le panier 100% Santé (Classe A) et des verres à prix libre (Classe B).

Exemple de remboursement optique

Avant la réforme

À l’heure actuelle, des lunettes corrigeant une myopie modérée (entre -2 et -4) coûtent en moyenne 290€, tandis que le reste à charge pour les assurés est de 65€.

Au 1er janvier 2020

Le patient choisit des lunettes 100% Santé : en optant pour des verres de Classe A (prix plafonné à 75€) et des montures (Classe A) d’un montant de 30€ maximum, le prix maximal des lunettes sera de 105€ et le reste à charge de 0€.

Le patient choisit des verres 100% Santé et une monture à 120€ : il sera remboursé intégralement du prix des verres, à savoir 75€, et d’un montant maximum de 100€ pour la monture (variable selon les complémentaires). Son reste à charge sera donc au minimum de 20€.

Le reste à charge 0 en optique, prévu à partir de 2020

Le panier optique 100% Santé sera mis en place à partir du 1er janvier 2020. C’est à compter de cette date que les patients pourront bénéficier de lunettes de vue (Classe A) 100% prises en charge, et ce, chez tous les opticiens.

100 % Santé : Optique, lunettes sans reste à charge

100% Santé : la prévention est au rendez-vous

Au-delà de la création d’un panier 100% Santé, le dispositif s’articule autour de trois axes majeurs en matière de soins optiques.

  • Miser sur la prévention : alors que les examens obligatoires ne concernent actuellement que les enfants de moins de 6 ans, le Gouvernement prévoit de proposer des consultations 100% prises en charge pour chaque classe d’âges. Entre 8 et 9 ans, 11 et 13 ans et 15 et 16 ans, les enfants pourront bénéficier d’un examen ophtalmologique gratuit.
  • Accélérer l’accès aux soins : à l’heure actuelle, le délai moyen pour avoir un rendez-vous chez un ophtalmologue s’élève à 87 jours. Pour réduire le temps d’attente, il est prévu que les orthoptistes puissent réaliser certains examens visuels basiques. De plus, les pouvoirs publics ont l’ambition de développer les compétences en santé visuelle des opticiens afin que ces derniers soient capables de dépister les troubles visuels.
  • Faire connaître aux assurés leurs droits : en plus de communiquer sur le dispositif en lui-même, le Gouvernement souhaite faire savoir aux assurés que la réglementation a évolué. En effet, il est désormais possible d’obtenir un renouvellement de ses lunettes sans nouvelle ordonnance, et ce, jusqu’à 5 ans après la prescription.

100% Santé Optique : Patrick JULIEN, Directeur Études et Stratégie Alptis décrypte cette réforme qui vise à améliorer l’accès aux soins dans le domaine de l’optique en proposant une offre de soins qualitative et sans reste à charge d’ici 2020. 

Votre devis complémentaire santé 100% Santé

Répondez à quelques questions et recevez gratuitement et sans engagement votre offre.

100% Santé Optique : Testez vos connaissances sur la réforme