Prévenir la maladie d’Alzheimer : est-ce possible ?

Par Mathieu

La Fondation Vaincre Alzheimer, le groupe Alptis et les adhérents Alptis du comité de Paris vous invitent à une conférence sur le thème de la prévention de la maladie d’Alzheimer, au sein de l’Académie Nationale de Médecine le jeudi 11 avril 2019 à 15h30. Avec l’intervention du Docteur Pierre-Jean OUSSET, neurologue et responsable du Centre de Recherche Clinique du Gérontopôle au CHU de Toulouse.

La prévention un des espoirs majeurs

Dans l’état de carence actuel de traitement efficace pour la maladie d’Alzheimer, le champ de la prévention reste un des espoirs majeurs d’un possible impact sur cette pathologie. Un consensus émerge sur la nécessité d’une action la plus précoce possible afin de retarder ou même d’éviter l’apparition des symptômes et les conséquences désastreuses d’une maladie en croissance exponentielle.
Le Dr Ousset abordera lors de cette conférence-débat les points suivants : les facteurs de risque et leur possible correction ; les espoirs issus des interventions multi-domaines ; les voies de recherche au stade présymptomatique de la maladie et les questions éthiques et sociétales liées à un éventuel « dépistage ».

Maladie Alzheimer prévention conférence

Maladie d’Alzheimer et facteurs de risque

La maladie d’Alzheimer est une maladie multifactorielle. Les principaux facteurs de risque sont au nombre de sept : hypertension artérielle, diabète, sédentarité, obésité, dépression, tabac, faible niveau d’éducation.
S’il n’y a aujourd’hui aucun moyen de se prémunir totalement de la maladie d’Alzheimer, il est possible pour chacun d’entre nous de diminuer le risque de la développer en veillant à son mode de vie et en appliquant au quotidien un certain nombre de règles simples. Ainsi, les scientifiques estiment qu’on pourrait éviter environ un tiers des cas de maladie d’Alzheimer en Europe en réduisant simultanément tous les principaux facteurs de risque.

Prévenir la maladie au quotidien

Agir au quotidien est non seulement possible, mais vivement recommandé. La richesse du réseau social et des activités intellectuelles, la pratique régulière d’un exercice physique et une alimentation équilibrée sont autant de moyens de réduire les risques face à la maladie d’Alzheimer.
De nombreuses études épidémiologiques, ainsi que des essais cliniques, ont montré l’importance de ces différents facteurs, surtout s’ils sont combinés, et leurs effets protecteurs face au déclin des fonctions cognitives.

Téléchargez le communiqué de presse au format pdf.

Prévenir la maladie d’Alzheimer : est-ce possible ?

Inscrivez-vous gratuitement à la conférence du 11 avril 2019


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*