« Etre accompagnée m’a permis d’oser en partant d’une page blanche »

Par Mathieu

Corinne Lapras a créé en 2006 l’agence conseil en marketing et communication Corpoé. Après de longues années passées en tant que cadre dirigeant, cette professionnelle reconnue* a décidé de se faire accompagner par un cabinet spécialisé en transition professionnelle pour sauter le pas de l’indépendance. L’objectif ? Mieux définir son projet, faire le point sur ses compétences et son offre future… Et prendre confiance. Un succès.

Qu’est ce qui aurait été différent sans cet accompagnement ?

La confiance. Oser me lancer, oser construire mon projet, en partant d’une page quasiment blanche. Cet accompagnement, basé sur de nombreux échanges individuels et en groupe, m’a libérée de mes doutes et m’a aidée à concevoir ma nouvelle activité. Dans l’aventure de l’entrepreneuriat et de l’indépendance, la confiance et la détermination sont fondamentales pour aller démarcher des clients, surmonter les coups durs et tenir le rythme. Au-delà de cet accompagnement professionnel, il ne faut pas négliger non plus les autres soutiens : être épaulé et compris par ses proches, faire ce qu’il faut pour se tenir en bonne santé, ça compte aussi. J’ajouterais que quand on crée après 40/45 ans, les risques sont plus élevés et le temps file vite, il est d’autant plus important d’être bien entouré et bien accompagné.

Comment avez-vous trouvé l’accompagnement adapté et quels conseils donneriez-vous ?

Corinne Lapras

J’ai trouvé le cabinet qui m’accompagnée grâce à mes réseaux, professionnel et amical, qui m’ont bien aiguillée. Il existe plusieurs types d’accompagnement, en fonction des différents besoins des entrepreneurs. Je recommande de bien définir ses attentes au préalable, c’est-à-dire d’être capable d’identifier les points clés de son projet et ses propres points faibles dans le projet. Plus la rupture avec l’activité précédemment exercée est importante, plus le projet est ambitieux, plus un accompagnement est nécessaire. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : une entreprise accompagnée affiche un taux de survie de 90% à 5 ans contre 52,6% en moyenne**.

Vers quelles structures se tourner ?

Elles sont nombreuses. Les CCI sont des interlocuteurs de premier plan qui dirigent vers les structures adaptées à chaque projet (création, reprise, association, innovation…), chaque secteur (industriel, services…) et chaque besoin (coaching, formation, mentoring, apport financier…). Toutes disposent d’un guichet dédié aux créateurs d’entreprise. Les incubateurs qui se multiplient sont aussi de bons moyens pour faire mûrir un projet. Il est également possible de se tourner vers des cabinets spécialisés qui proposent des accompagnements sur-mesure. Une fois le projet lancé, les associations d’entreprises ou les espaces de co-travail peuvent être également très utiles. En France il y a de nombreuses possibilités pour se faire accompagner. Il ne faut pas hésiter à se renseigner et à en profiter. Le regard et les conseils des autres sont précieux pour gagner du temps.

[Vidéo] Senior entrepreneur le parcours de Corinne Lapras.

* Corinne Lapras a été lauréate en 2012 du « Prix Lagardère de la Femme Communicante » aux Trophées des Femmes de l’Economie Rhône-Alpes
** Résultats de Novacité, Centre Européen d’Entreprise et d’Innovation (CCI de Lyon).