La marche nordique : A vos bâtons !

Ni randonnée, ni marche athlétique, la marche nordique est repérable à sa gestuelle spécifique, avec des bâtons. Accessible à tous, sa pratique est un trésor pour le corps et l’esprit. Nicole Durand, animatrice régionale, organise une série d’ateliers d’initiation à la marche nordique. Une activité qu’elle a adoptée ! Voici quelques conseils pour s’y mettre.

Les bénéfices de la marche nordique

Cette marche est un bonheur pour les articulations des jambes. L’utilisation de bâtons légers aide à la propulsion et soulage les articulations de 30 % du poids du corps. Mais pas seulement. Elle renforce aussi les fonctions respiratoires et cardio-vasculaires, soulage le dos et peut faire travailler 85% des muscles du corps. « C’est un sport d’endurance efficace pour le bien-être physique et mental. C’est une sortie de plein air où l’on prend plaisir à être en groupe et où le lien se crée », expose Nicole Durand.

Où pratiquer la marche nordique ?

La marche nordique peut se pratiquer tous les jours, sur un terrain plat et de manière plus sportive sur les sentiers montagneux. « On peut s’amuser avec l’environnement. Cette marche peut devenir un jeu quand il s’agit de franchir des zones raides », explique Antoine Bory, instructeur de marche nordique dans la région de Nantes. Mieux vaut éviter les routes goudronnées où le bâton adhère moins.

Comment s’équiper ?

L’idéal est d’enfiler une tenue de sport confortable, des baskets et de se protéger de la pluie ou du soleil. Il faut les choisir des bâtons d’un seul tenant, avec un bout pointu (et non arrondi comme sur les bâtons de randonnée). Le gantelet doit prévoir un trou pour le pouce. La taille du bâton correspond aux deux tiers de la taille du marcheur. Prix : entre 15 et 95€. Pour les personnes de moins d’1,50 mètre ou de plus d’1,90 mètre, il convient de s’équiper en magasin de sport spécialisé.

Comment démarrer la marche nordique ?

Il n’existe aucune contre-indication à ce sport. C’est même une activité préconisée après des problèmes de dos ou de cervicales. Toutefois, si l’on a un doute, mieux vaut avoir un avis médical. Pour démarrer, prendre quelques cours avec une association ou un club est important pour être efficace et ne pas se blesser. « Quand on commence, il ne faut pas chercher de gros dénivelés mais d’abord prendre le temps d’adopter la gestuelle », conseille l’instructeur.

3 gestes à retenir :

  • Echauffez-vous bien !
    Avant de commencer une session de marche nordique, mieux vaut passer par un court échauffement musculaire. C’est un moment pour se recentrer, préparer son corps et son esprit à l’activité à venir. Le plus : l’utilisation des bâtons pour les exercices.
  • Adoptez la gestuelle
    La gestuelle de la marche nordique est efficace : elle sollicite le tronc et les bras et active 80% de la masse musculaire. Pour intégrer le mouvement, il convient de prendre quelques cours.
  • Buvez et étirez-vous
    Pour éviter crampes et coups de chaleur, il faut boire régulièrement. Après la marche, les étirements sont précieux pour les muscles et éviter les crampes. Pensez à bien respirer pendant ces mouvements !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*