La méditation, un outil simple contre le stress

Par Pascal

Le stress quotidien n’épargne personne. Quelle que soit la façon dont il se manifeste chez chacun d’entre nous, il nous empêche souvent de profiter du moment présent. Se recentrer sur les instants que nous vivons : c’est justement ce que vise la méditation de pleine conscience. Une technique, parmi d’autres, de gestion du stress, que le psychiatre Dominique Servant utilise avec ses patients.

La pleine conscience pour gérer son stress

La méditation de pleine conscience s’est érigée en outil efficace de lutte contre le stress.  Son créateur, le biologiste américain Jon Kabat-Zinn, l’a introduite dans le monde médical  en 1979 en créant le MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction), programme de réduction  du stress par la pleine conscience. « Il s’est développé à l’hôpital pour des personnes atteintes de problèmes médicaux ou psychologiques assez graves. Le but est de
les aider à mieux faire face à des difficultés souvent chroniques pour lesquelles il n’y a pas toujours de solution immédiate. L’engagement de la part des patients est important et
les exercices doivent être pratiqués idéalement chaque jour », explique Dominique Servant, psychiatre et responsable de l’unité spécialisée sur le stress et l’anxiété au Centre Hospitalier Régional et Universitaire de Lille.
On peut aussi utiliser la pleine conscience de manière plus souple dans le cadre d’un protocole de gestion du stress associant plusieurs techniques, comme le propose le docteur Servant dans son unité. « La pleine conscience est une méthode qui se développe de plus en plus en France ces dernières années, que ce soit sous forme de protocole MBSR ou d’exercices simples et moins longs que l’on peut pratiquer dans la vie de tous les jours. ».

Penser à l’instant T

Concrètement, qu’entend-t-on par méditation de pleine conscience ? Dominique Servant l’explique simplement : « Dans la société actuelle, nous sommes continuellement parasités par de multiples sollicitations qui nous amènent à beaucoup penser. Tourmentés par des préoccupations passées ou futures, nous nous éloignons de ce que nous sommes en train
de vivre et de faire dans le présent. » C’est alors que peut intervenir de manière bénéfique
la méditation de pleine conscience : « Elle doit nous permettre de déconnecter et de ramener notre attention sur ce qui se passe à l’instant T. Il s’agit de prêter attention à ce que nous ressentons et ce que nous sommes en train de vivre, et à rien d’autre. » En s’entraînant à la pleine conscience, chacun va faciliter un retour au calme intérieur quand il est stressé. Et prendre de la distance face aux ruminations stressantes qui ne servent souvent à rien et nous éloignent de cet équilibre physique et mental que nous recherchons.

Combattre les automatismes

Qui dit gérer le stress, dit aussi être conscient de ce que Dominique Servant qualifie de
« tâches effectuées en pilote automatique ». Chaque jour, nous répétons des gestes sans
y prêter la moindre attention : se brosser les dents, préparer le repas, marcher… « Nous
savons que nous le faisons, mais nous n’y pensons pas vraiment. La méditation de pleine
conscience propose un temps très court pour se concentrer sur ces éléments de routine,
analyse le psychiatre. En nous ramenant à ce que nous faisons, nous sommes plus attentifs à ce que nous vivons. Nous apprenons ainsi à prendre de la distance face à des émotions inutiles ou négatives et à en libérer notre esprit. C’est une façon plus douce de lutter contre le stress. »

Pleine conscience n’est pas relaxation

Si la méditation de pleine conscience est un élément essentiel dans la gestion du stress, elle ne doit pas être confondue avec de la relaxation. « Il s’agit d’un élément régulateur, qui
permet de retrouver son équilibre intérieur, note Dominique Servant. Avec la méditation
de pleine conscience, on ne cherche pas forcément à se détendre. On ne doit pas complètement lâcher prise, comme cela peut être le cas avec des exercices de relaxation ou de la sophrologie. » La pleine conscience peut être pratiquée dans des situations diverses de la vie quotidienne sans avoir besoin d’être au calme. Pleine conscience et relaxation sont complémentaires dans la pratique de gestion du stress.

Méditation de pleine conscience en 3 exercices 

La possibilité de pratiquer seul

Le principal atout de la méditation de pleine conscience ? Il s’agit d’exercices simples, facilement reproductibles seul, dès que l’on en éprouve le besoin. « Au début,
on ne peut pas faire l’économie d’un apprentissage, tempère toutefois Dominique Servant.
Il est important de se faire accompagner par un instructeur qui apportera les bases et les
bonnes techniques de pratiques. Ensuite, on peut devenir autonome assez rapidement. Et
les automatismes pour faire appel à la méditation de pleine conscience deviennent rapidement intuitifs. Cela permet alors à chacun de lutter efficacement contre le stress. »


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*