Solidarité, vous avez dit solidarité ?

La solidarité change le monde, chez Alptis, nous en sommes convaincus !

Dans une société où l’individualisme s’impose, il nous semble important de questionner de nouveau le thème de la solidarité et sa traduction concrète dans nos actions, et plus largement dans nos vies.

  • Quelles sont aujourd’hui les nouvelles solidarités auxquelles chacun d’entre nous aspire ?
  • Dans quels domaines la solidarité pourrait s’exprimer d’une manière inédite, innovante ?
  • Les outils numériques qui ont font désormais partie intégrante de nos existences offrent-ils des possibilités de nouvelles pratiques de collaboration, d’échange, d’entraide ?

Les nouvelles solidarités sont à construire. Et si on relevait le défi ensemble ?

 SOLIDARITÉ : DÉPENDANCE MUTUELLE ENTRE LES HOMMES.
SENTIMENT QUI POUSSE LES HOMMES A S’ACCORDER UNE AIDE MUTUELLE Larousse

Dites-nous ce que vous en pensez en postant un commentaire.


par huvier s. le 11/05/2014 à 22:00

bonsoir j ai prix ma retraite en decembre 2014 je me tres seule j aimerai me joindre a vous pour communiquer sortir me faire des amiees et partagee merci pour votre reponse


par ERIKA le 11/02/2014 à 18:05

La solidarité quel terme noble.......que j ' assume pour ma part depuis de nombreuses années , ce que je trouve le plus déplorable c 'est le manque de solidarité dans un comité . La solidarité au quotidien !quoi de plus simple savoir être à l ' écoute des personnes en difficulté sous quelque forme que ce soit , pour les personnes seules un appel téléphonique de temps à autres , un accompagnement chez le médecin ,pour faire des courses etc pour une Maman qui travaille lui proposer votre aide de garde pour son enfant .Certains entendent par le mot solidarité la résonance - argent - mais non celle du Coeur est souvent plus importante . Je souhaite bonne route au mouvement de solidarité mis en place chez ALPTIS. Erika


par Alptis le 05/02/2014 à 17:03

Bonjour, Merci pour votre message que nous transmettons au service concerné afin qu’il puisse faire un point avec vous sur votre situation.


par Alptis le 05/02/2014 à 17:02

Bonjour, Merci pour votre message. Nous faisons remonter votre mécontentement au service concerné et un conseillé prendra directement contact avec vous pour faire le point sur votre situation.


par Alptis le 05/02/2014 à 17:02

Bonjour, Nous transmettons votre insatisfaction au service concerné qui reprendra contact avec vous.


par Sebintosh le 04/02/2014 à 14:26

Quand on achète une voiture sans GPS, on ne s'étonne pas de devoir utiliser une carte routière ! c'est pareil pour l'assurance ! C'est un contrat qui prévoit les cas dans lesquels il intervient et de fait ceux dans lesquels il n'intervient pas ! C'est surtout à nous, clients, de bien comprendre ce qu'on achète. Les assureurs doivent réaliser des contrats clairs, compréhensibles par n'importe qui. C'est surtout un effort pédagogique qu'il faut faire. D'ailleurs coté solidarité, on pourrait imaginer des mini formations pour qu'on nous explique de façon la plus désintéressée possible comment ca marche tout ca et comment bien choisir. Peut-etre que je reve, mais moi c'est ce que je pourrais attendre de l'association Alptis et de la solidarité entre adhérents.


par CURTAUD le 02/02/2014 à 18:45

bonjour, en septembre 2001, je suis allé voir la responsable des restos du cœur ou j'ai œuvré le samedi matin pendant 5 ans, puis pendant environ 5 ou 6 ans chez emmaus toujours le samedi matin ou toute la journée du samedi suivant les besoins , j'étais alors en activité ( courtier d'assurances ) et je n'avais que le samedi pour aider ; j'ai pris ma retraite en mars 2010, et depuis janvier 2011, je suis chez habitat et humanisme , ong crée à lyon , je suis très heureux de pouvoir aider modestement ceux qui ont eu moins de chance ; comme j'adore discuter avec les gens, j'ai découvert des univers de vie incroyables... cela donne du sens à ma retraite; cordiales salutations


par DORIER JOCELYNE le 02/02/2014 à 10:08

Je trouve que l’augmentation des cotisations pour 2014 est énorme; je suis d’accord qu’il faut être solidaire mais c’est toujours les payeurs qui trinquent pour les plus faibles et ce n’est pas prêt de s’arrêter étant donner la conjoncture actuelle. Je trouve le systeme des mutuelles sante injuste car je fais très peu de dépenses en matière de sante (j’ai la chance me dirais vous) le système de la bonification comme pour les assurances auto me semble un moyen beaucoup plus juste, moins de dépenses = moins de cotisations. Du coup les assures feraient peut être plus attention en évitant ses soins qui quelquefois ne sont pas utiles et la sécurité sociale s’en porterai que mieux.


par Menu André le 31/01/2014 à 17:33

je pense que nous ne devons pas voir la Solidarité qu'a travers nos problèmes . a l'aube de mes 78 ans je m'occupe toujours a travers différentes manifestations au sein d'une association de gagner des euros pour l'institut Godinot pour la recherche sur le cancer; j'ai eu aussi depuis la retraite a subir 4 grosses opérations et bien sur tout n'est pas facile car nos retraites de petits travailleurs indépendants ne nous laissent pas de quoi faire des écarts et se soigner devient un calcul : peut-on ou pas? Mais ce n'est pas la faute des complémentaires ps:je faisais parti du CIDUNATI de Mr Gérars Nicoud et nous avons œuvrés pour créer déjà une complémentaire des T.I. la solidarité c'est aussi ce que nous pouvons donner un peu pour aider les personnes chaque jour


par bauchet le 31/01/2014 à 09:23

La solidarité me fait penser à la culture... Moins on en a, plus on parle. C'est notre société. Je travaille depuis plus de 25 ans en indépendant, seule avec 3 enfants à charge. Je n'ai pas pris de jour maladie pendant toute ma carrière et non que je ne n'ai jamais été malade (on reste des êtres vivants, même si souvent j'ai l'impression d'être une machine face aux contraintes qui nous sont imposées)... mais quand on est indépendant, même malade on travaille. En 2007, j'ai fait 2 SUSPICIONS d'AIT (mini accident vasculaire cérébral) j'insiste sur le suspicion, car aucun médecin n'a posé un diagnostic ferme. Ceci m'a valu une hospitalisation réduite à son minimum par ma volonté (2 jours). J'ai toujours payé mais cotisations. Résultat : tous les assureurs (Alptis y compris) refusent de m'assurer pour des indemnités journalières qui seraient liées à un problème cardiovasculaire et ce n'est même pas une question de prix, c'est un refus catégorique ! Hérésie, quand on sait (pour être dans le secteur sanitaire), que justement les personnes qui suite à une alerte (type AIT, AVC) bénéficient d'un traitement préventif, ont finalement beaucoup moins de risque qu'une personne lambda non suivie (c'est-à-dire qui aurait négligé des alertes par manque de sensibilisation à ces problèmes). Je ne suis malheureusement pas un cas isolé (d'autres dans mon entourage rencontrent les mêmes problèmes pour des cancers,...). Au niveau des assureurs, je pense que la notion de solidarité est abusive. Ils ont déjà du mal à intégrer la notion de risque alors que c'est leur coeur de métier. Ils se positionnent sur le non-risque plus que sur le risque ! Alors solidaire, je pense l'être puisque je paie mes cotisations... cotisations dont je ne bénéficierai probablement jamais au regard de ce que je viens de décrire précédemment. La question qui me vient est : pourquoi je côtise ??? Pour le reste, je laisse à chacun apprécier la situation.


par DUPOUY le 30/01/2014 à 18:08

où est la solidarité quand un certain médecin expert d'alptis se fout de vous en vous consolidant 6 moiis après une opération du dos avec paralysie et je passe le reste, donc alptis ne paie plus les indemnités journalières, ne veut rien entendre sur une invalidité et solidarité oblige je vais essayer de me défendre devant un expert pour un arbitrage. Alors parlons solidarité quand on met une personne dans la M.... car ne plus pouvoir travailler et ne pas avoir d'indemnités, Moi je dirai solidarité pour payer les cotisations sans retour en cas de besoin. Moi je dirai solidarité quand on voit que bientôt on demandera a nos enfants d'arreter les études car je ne pourrai plus suivre financièrement Moi je dirai solidarité puisque il n'y a que alptis qui ne reconnait pas mon handicap et solidarité puisque alptis ne respecte pas le contrat engagé j'arreterai la dessus et cela a bon entendeur


par vesseron frederique le 30/01/2014 à 17:30

Où est la solidarité quand on demande une aide ménagère après une hospitalisation et qu on a interdiction de porter, lever les bras etc et qu on nous la refuse car je ne suis restée à l hôpital que 3 nuits et qu il.aurait fallu que j y reste 5. J aurais dû coûter plus cher à la secu, finalement.


par Jean le 30/01/2014 à 16:44

la solidarité est un vrai challenge


par Michel le 30/01/2014 à 15:45

J'entraîne l'équipe de rugby de mon fils ainé. La solidarité, on la vie à chaque match autour et sur le terrain. C'est l'esprit d'équipe, et pas avoir peur de prendre un coup pour venir en aide aux collègues !


par MarieH le 29/01/2014 à 14:18

Peut-être que j'ai une vision naïve de la question mais la solidarité, la vraie, celle qui sert à chacun et donc à tous, ne commence-t-elle pas par le simple fait de s'écouter ? Je suis toujours surprise de voir comment les gens, alors qu'ils sont côte à côte, arrive à s'enfermer dans une bulle. Etre ensemble, se parler et s'écouter, c'est déjà une bonne chose... non ?