« Anticiper pour préparer l’avenir »

Des mots pour comprendre : 3 questions à Bernard Ennuyer, docteur en sociologie, ancien chef d’un service d’aide à domicile et auteur de l’ouvrage Repenser le maintien à domicile, aux éditions Dunod (27€).

Pourquoi tant de résistance à changer de maison ou à effectuer des travaux ?

Nous envisageons trop souvent le logement sous l’angle du bâti. Or, une maison n’est pas seulement l’assemblage de murs, de couloirs et de portes. C’est aussi le reflet de notre identité personnelle, sociale et psychique, surtout lorsqu’on y vit depuis quarante ans. L’être humain est par nature résistant aux changements, quel que soit son âge. Personne n’a envie de modifier un lieu qu’il aime pour des raisons pratiques.

Que représente pour nous le domicile ?

Le domicile est le lieu où l’on reçoit, mais aussi où on peut se replier et dont on peut interdire l’accès. Il est le reflet de nos souvenirs, de ce qu’on aime, de ce qu’on est.

Comment amorcer un mouvement, néanmoins ?

Il faut beaucoup de persuasion et de patience. Dans le service d’aide à domicile dans lequel j’ai travaillé pendant plus de trente ans, les ergothérapeutes avaient pour mission délicate de convaincre les personnes en perte d’autonomie des changements nécessaires à effectuer. La principale qualité de ces professionnels : l’écoute. Ils n’avaient pas seulement pour tâche d’adapter un logement, mais aussi de convaincre l’autre de cette nécessité. On n’impose jamais un changement sans discussion et surtout pas en l’absence de la personne concernée. C’est pourtant ce que font certains proches, par exemple quand  une personne est hospitalisée, se disant qu’elle sera contente du résultat. Il y a peu de chances que ce soit le cas… Pour éviter ce genre de déconvenue, nous devrions tous envisager des modifications chez nous dès 60 ans ou au moment de notre retraite.

 

Dépendance et perte d’autonomie : téléchargez ou commandez votre guide gratuit

* champs obligatoires
Vous êtes

Alptis agit en tant que responsable de traitement. Les données collectées sont traitées sur la base de votre consentement. Elles sont traitées exclusivement aux fins d’envoi d’informations relatives au « Guide Dépendance » et communications associées. Elles sont destinées aux seuls services internes d’Alptis et elles ne sont pas transmises à des tiers. Alptis prend toutes les précautions propres à assurer la sécurité et la confidentialité de vos données personnelles. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent ; vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données. Vous pouvez exercer ces droits, en justifiant de votre identité, à l’adresse suivante : contact-cnil@alptis.fr ou par courrier à : Alptis, 25 cours Albert Thomas, 69445 Lyon cedex 03


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*