« Dépenser, c'est aussi une liberté »

Des mots pour comprendre : 3 questions à Marie-Claude François-Laugier, psychologue clinicienne, psychanalyste et auteure de L’Argent dans le couple et la famille, aux éditions Petite Bibliothèque Payot (7,65 €).

Notre rapport à l’argent change-t-il en vieillissant ?

Oui, je l’ai constaté dans ma pratique professionnelle, beaucoup ont tendance à accumuler. Certains tiennent leurs comptes de manière parfois obsessionnelle, avec la peur de manquer. Ce changement de rapport à l’argent concerne toutes les classes sociales. Le contrôle est un moyen de lutter sans doute aussi contre la peur de vieillir.

Doit-on s’inquiéter qu’une personne devienne plus économe ou, au contraire, plus dépensière ?

Si une personne a travaillé toute sa vie, elle a le droit d’en profiter. De la même manière si elle préfère tout mettre de côté. On doit laisser un proche vieillissant gérer son argent comme il l’entend et n’intervenir qu’en cas de risque d’arnaque par des personnes  malveillantes ou de dépenses vraiment excessives. Dans une démarche bienveillante d’accompagnement (« Si tu le souhaites, je peux t’aider à regarder si tout va bien dans tes comptes, si tu as besoin d’aide, je peux t’emmener faire tes achats ») plus que de contrôle.

Les conflits avec la fratrie sont-ils inévitables ?

On peut écrire ses volontés à 50 ou 60 ans pour prévoir qu’un enfant aura une procuration sur ses comptes, que l’on envisage une donation, etc. Tout en restant vigilant sur la manière dont les choses sont dites, en présence de tous les enfants, pour éviter les éventuels conflits. On a le droit d’avantager un enfant en raison de ses faibles revenus, un autre parce qu’il est handicapé, mais il est important d’être clair pour éviter que certains se sentent lésés. Ce qui peut être perçu par un parent comme un choix légitime pourra être vécu par l’un de ses enfants comme un manque de reconnaissance, voire d’amour.


Vous êtes particulier, professionnel de santé ou courtier ?

Téléchargez gratuitement le Guide Dépendance ou commandez vos exemplaires papier en précisant vos nom, prénom adresse postale et le nombre d’exemplaires souhaités.
Toute demande incomplète ne pourra pas être traitée.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*