L’inhumation ou la crémation : quel délai ?

Par Mathieu

Inhumation ou crémation : un déroulement précis

L’inhumation ou la crémation et leur déroulement doivent suivre la chronologie suivante :

  • L’inhumation ou la crémation doit avoir lieu 24 h. au moins et 6 jours maximum après le décès (hors dimanche et jours fériés), si celui-ci est survenu en France.

 

  • Préalablement, l’officier d’état civil du lieu du décès devra autoriser la fermeture du cercueil après la production d’un certificat de décès et d’absence de problème médico-légal de la part du médecin. Si le défunt était appareillé d’une prothèse contenant des radioéléments ou d’un stimulateur cardiaque, le médecin devra également attester que ceux-ci ont été retirés.

 

  • A l’issue de la cérémonie d’inhumation ou de crémation et pour des raisons techniques ou pratiques (l’édification d’un caveau, par exemple), vous pouvez déposer provisoirement un cercueil fermé dans un autre caveau, un dépositoire, un lieu de culte… Ce dépôt provisoire devra faire l’objet d’une demande au maire de la commune du lieu du dépôt.