Stress et sédentarité

Par Pascal

Sédentarité et stress, grands maux de ce siècle. En plus d’être nocifs à notre bien-être, ces nuisibles malmènent notre cœur. C’est notre style de vie urbain qui les cultive. Halte-là ! Bouger plus, stresser moins ? Pour la mise en pratique, on s’aide de toutes les bonnes idées et nouvelles méthodes pour revenir à une fréquence cardiaque apaisée, le cerveau avec !

Sédentarité, je te tiens !

Notre mode de vie moderne ne nous pousse pas forcément à marcher assez. Qui atteint les 10 000 pas par jour recommandés par l’OMS ou la ½ heure de marche rapide quotidienne ? Pourtant, de nombreuses astuces anti-sédentarité peuvent nous aider à entretenir notre cœur.

Suis-je sédentaire ?

5 h de station assise (et plus) en dehors des heures de travail  augmentent de 34 % le risque d’insuffisance cardiaque.

On sait depuis longtemps l’inactivité mauvaise pour la santé, mais la sédentarité est pire :

  • C’est le fait d’être assis plus de 7 heures par jour : bureau, automobile, repas, télé… Un sportif peut être sédentaire !
  • Elle réduit l’espérance de vie, notamment en développant des facteurs de risque – hypertension artérielle, diabète, cholestérol.

J’adopte les bons réflexes anti-sédentarité

  • Descendre un arrêt plus tôt en transport en commun ou se garer loin du bureau.
  • Rester debout dans les transports, en faisant la cuisine, en triant ses dossiers, en téléphonant, en réunion avec les collègues.
  • Oublier les ascenseurs et s’aérer à la pause méridienne.
  • Remplacer appels et mails par une visite au collègue voisin.
  • Adopter un bureau assis/debout réglable en hauteur.

Votre pire ennemi, le stress

Stress émotionnel, dû à des chocs psychologiques, ou chronique : sans chercher à l’éliminer, tendre utopie, on peut le domestiquer.

Réaction d’adaptation face à des situations nouvelles, il ne nous reste qu’à jouer les caméléons pour apprendre à vivre avec.

  • C’est le 3e facteur de risque d’infarctus.
  • Il accroît le risque de palpitations, spasmes et emballements du cœur.
  • Il encourage tabagisme ou alcoolisme.

Stress professionnel : Débordé au travail ? Trouvez les clés mentales pour vous protéger

Coeur, stress

  • Quelques pistes pour agir :
    • tenir un agenda d’objectifs réalisables.
    • admettre que des choses n’entrent pas dans son champ de compétences.
    • s’accorder le droit à l’erreur, montrer qu’on ne comprend pas.
    • communiquer davantage quand une situation s’envenime.
  • Si besoin, après un stress post-traumatique, demander un soutien psychologique auprès d’un spécialiste – psychologue, psychothérapeute…
  • Opter pour un stage de gestion de stress ou de coaching.

Stress familial : Dépassé au quotidien ? Adoptez des petits exercices de relaxation

  • Pas adepte des pratiques de détente classiques type yoga ? Aventurez-vous côté thalassothérapie, biofeedback, club du rire, hypnose, luminothérapie, vinothérapie.
    • Sophrologie : méthode de relaxation et philosophie de vie qui entraîne corps et esprit à développer la sérénité.
    • Méditation de pleine conscience : inspirée du bouddhisme zen, elle consiste à focaliser son attention sur une expérience de vie sans jugement, avec bienveillance.
  • Sinon, vous vous laisserez bien tenter par de simples petits plaisirs de prise de conscience de soi ?
    • s’asseoir au calme, respirer profondément en se projetant une image apaisante.
    • s’accorder du temps pour lire, regarder un film, écouter de la musique.
    • exprimer ses émotions.
    • respecter son sommeil.
    • s’accorder le droit de rire.

Le bon conseil des Comités Alptis
Centre-Val-de-Loire

La cohérence cardiaque

Pour tous Lors d’une pratique quotidienne respiratoire simple, des résultats d’ordre physiologiques, psychologiques, hormonaux et émotionnels sont observés. Ils touchent au stress, aux difficultés d’adaptation et aux pathologies dérivées.

Pratiquer la cohérence cardiaque : Assis confortablement, pieds au sol, mains sur les cuisses ou une table, le dos droit ; observez vos inspirations et expirations. Commencez par expirez profondément 5 secondes, puis inspirez pendant 5 secondes. Cela pendant 5 minutes, 3 fois par jour.  Objectif : 30 respirations lentes, amples et avec attention pendant 5 minutes = 5 h de dé-stress assurées.

La santé du cœur téléchargez ou commandez votre guide

* champs obligatoires

Vous êtes




Alptis agit en tant que responsable de traitement. Les données collectées sont traitées sur la base de votre consentement. Elles sont traitées exclusivement aux fins d’envoi d’informations relatives au « Guide du Coeur » et communications associées. Elles sont destinées aux seuls services internes d’Alptis et elles ne sont pas transmises à des tiers. Alptis prend toutes les précautions propres à assurer la sécurité et la confidentialité de vos données personnelles. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent ; vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données. Vous pouvez exercer ces droits, en justifiant de votre identité, à l’adresse suivante : contact-cnil@alptis.fr ou par courrier à : Alptis, 25 cours Albert Thomas, 69445 Lyon cedex 03


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*