Je suis frontalier assuré à la Sécurité sociale française, pourrais-je obtenir un remboursement de mes soins en cas de problème médical sur mon lieu de travail ?

Toute personne assurée sociale dans son Etat d’origine peut bénéficier dans un Etat membre de l’UE, EEE ou en Suisse, de soins inopinés ou urgents, médicalement nécessaires qui lui permettent de terminer son séjour temporaire.

Pour être dispensé de l’avance des frais, le travailleur frontalier suisse utilisera sa Carte Européenne d’Assurance Maladie (CEAM) accessible sur demande auprès de la CPAM lors de son affiliation à l’assurance santé française.

S’il a fait l’avance des soins l’assuré devra transmettre sa facture à l’institution commune LAMal avec copie de sa Carte Européenne d’Assurance Maladie et son RIB ou à la CPAM, accompagnée d’un formulaire spécifique « soins reçus à l’étranger ». Le frontalier devra s’acquitter de la franchise de 92 ou 33 CHF et devra éventuellement supporter une participation supplémentaire au coût. Il bénéficiera du remboursement des soins sur la base des tarifs LAMal ou au tarif de la Sécurité sociale sur demande si les modalités de remboursement des soins sont plus intéressantes.