Le guide pour choisir une audioprothèse sans reste à charge

Avec l’entrée en vigueur de la réforme « 100 % Santé », il est désormais possible de profiter d’appareils auditifs sans reste à charge : c’est ce qu’on appelle le reste à charge zéro euro ou « RAC 0 ». Toutefois, toutes les prothèses auditives ne vous garantissent pas un reste à charge 0. Pour mieux prendre soin de votre santé et de votre budget, Alptis vous guide dans votre choix.

Quelle classe d’audioprothèse choisir pour un RAC 0 ?

Un des changements notables de la mise en place de la réforme « 100 % Santé » pour les séniors est le classement des appareils auditifs en deux catégories distinctes, chacune répondant à ses propres règles.

  • Aide auditive de Classe 1 : il s’agit des équipements appartenant au panier « 100 % Santé ». Depuis 2019, leur prix de vente maximal a été progressivement diminué, tandis que leur base de remboursement a progressé. En optant pour une telle prothèse auditive, un reste à charge zéro vous est désormais garantit depuis le 1er janvier 2021 après prise en charge de la complémentaire santé.
  • Aide auditive de Classe 2 : il s’agit des audioprothèses dont le prix de vente reste libre et qui peuvent se montrer plus performantes que les équipements de Classe 1, notamment en raison d’options supplémentaires. Avec un tel appareil auditif, le reste à charge 0 n’est pas garanti.

ÉVOLUTION DES CONDITIONS TARIFAIRES DES AIDES AUDITIVES

Âge du patient

 

1er janvier 2019

1er janvier 2020

1er janvier 2021

Moins de 20 ans

 

Classe 1

Classe 2

Classe 1

Classe 2

Classe 1

Classe 2

Prix de vente maximal

1 400 €

Libre

1 400 €

Libre

1 400 €

Libre

Base de remboursement

1 400 €

1 400 €

1 400 €

1 400 €

1 400 €

1 400 €

Plus de 20 ans

 

Classe 1

Classe 2

Classe 1

Classe 2

Classe 1

Classe 2

Prix de vente maximal

1 300 €

Libre

1 100 €

Libre

950 €

Libre

Base de remboursement

300 €

300 €

350 €

350 €

400 €

400 €

Prothèse auditive à 0 euro : faut-il une mutuelle ?

La diminution du prix de vente maximal et l’augmentation de la base de remboursement des équipements de Classe 1 ont permis de limiter votre reste à charge après le remboursement de l’Assurance maladie. Toutefois, il faut garder un élément en tête : même en choisissant un appareil auditif « 100 % Santé », vous ne serez pas intégralement remboursé si vous n’avez pas de complémentaire santé responsable.

En effet, le reste à charge 0 sur les appareils auditifs de Classe 1 est uniquement permis grâce à la prise en charge conjointe de la Sécurité sociale et de votre mutuelle. Vous l’aurez donc compris : vous devez souscrire une complémentaire santé responsable pour bénéficier d’un reste à charge zéro sur vos audioprothèses « 100 % Santé ». Ce remboursement intégral est garanti par tous les contrats d’assurance santé, quelle que soit votre assureur ou votre niveau de garanties.

Bon à savoir : pour les équipements de Classe 2, le remboursement total de la Sécurité sociale et de votre mutuelle est désormais plafonné à 1 700 € par oreille à appareiller (pour les contrats responsables).

Le guide pour choisir une audioprothèse sans reste à charge

Reste à charge 0 : quelles aides auditives sont proposées ?

Le dispositif « 100 % Santé » concerne tous les principaux appareils auditifs. En optant pour un équipement de Classe 1, vous pourrez notamment bénéficier de l’un des modèles suivants.

  • Les contours d’oreille : ils sont dotés d’un boîtier à l’arrière de l’oreille, d’un embout auriculaire dans le conduit auditif et d’un tube permettant de relier les deux. Bien qu’ils soient peu discrets en raison de leur taille, ces équipements se montrent solides, offrent une importante autonomie et répondent à la plupart des degrés de surdité.
  • Les intra-auriculaires : étant fabriqués sur mesure et ne disposant pas de boîtier, ils s’installent directement dans le conduit auditif et se montrent ainsi très discrets. Ils sont globalement plus agréables à porter, notamment car ils sont moins sensibles aux bruits du vent. En revanche, ces appareils ne conviennent pas aux conduits auditifs étroits, ni aux pertes importantes d’audition. De plus, leur autonomie et leurs fonctionnalités sont bien souvent limitées.
  • Les contours à écouteur déporté : contrairement aux contours d’oreille classiques, c’est un petit fil qui relie le boîtier et l’écouteur. Ils offrent ainsi un bon compromis entre autonomie, discrétion et fonctions, bien qu’ils ne soient que peu adaptés aux pertes d’audition sévères.

Classe 1 et 2 : un niveau de performances équivalent

Un test réalisé par l’UFC-Que Choisir sur 13 appareils auditifs de Classe 1 et 2 a révélé que ces équipements offrent un niveau d’efficacité équivalent en ce qui concerne la qualité de parole et l’intelligibilité. En réalité, la principale différence concerne la nature et le nombre d’options proposées.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les prothèses auditives à reste à charge 0 offrent un réel gage de qualité. Bien qu’elles ne soient pas aussi haut de gamme que les équipements de Classe 2, elles répondent à plusieurs principes qui garantissent leur niveau de performances.

  • Un équipement réglable : les appareils auditifs « 100 % Santé » doivent obligatoirement proposer au moins 12 canaux de réglage afin de garantir une bonne correction du trouble auditif.
  • Une amplification minimale : bien qu’elles vous assurent un reste à charge zéro, les audioprothèses de Classe 1 doivent disposer d’un système qui permet d’amplifier les sons extérieurs et de les restituer à un niveau sonore d’au moins 30 dB.
  • Au moins 3 options : les équipements « 100 % santé » doivent impérativement disposer d’au moins 3 options parmi les 8 listées par la réglementation. Vous avez ainsi le choix entre la connectivité Bluetooth, le réducteur de bruit du vent, le réducteur d’acouphène, la directivité microphonique adaptative, la synchronisation entre les deux oreilles, l’apprentissage de sonie, le réducteur de réverbération et l’élargissement de la bande passante au-delà de 6 000 Hz.
  • Une garantie étendue : les prothèses auditives à 0 euros du panier « 100 %  Santé » vous permettent de bénéficier d’une période d’essai de 30 jours avant achat (voire même parfois de 45 jours). Vous bénéficiez également d’une garantie de 4 ans. Elle couvre notamment les défauts de fabrication, les vices de forme et les pannes survenant malgré un usage habituel.

Appareil auditif « 100 % Santé » : les professionnels les proposent-ils ?

Le volet auditif du dispositif « 100 % Santé » impose également aux audioprothésistes de vous proposer au moins une audioprothèse avec un RAC 0 pour chaque oreille, et ce, depuis le 1er janvier 2020. Dans cette optique, ils doivent vous fournir un devis normalisé, présentant certains renseignements :

  • les caractéristiques de l’équipement : marque, référence commerciale, modèle et classe (1 ou 2) ;
  • les prestations indissociables : il s’agit des services nécessaires pour adapter votre aide auditive et pour assurer son contrôle dans le temps, dont le tarif est mentionné sur le devis ;
  • le tarif : le devis doit enfin indiquer le coût global de l’appareillage pour chaque équipement proposé, ainsi que les modalités de remboursement de l’Assurance maladie et de la complémentaire santé pour chacun. Ces informations vous permettent ainsi de comparer votre reste à charge pour chaque appareil.

Pour vous permettre de choisir et de bien vivre avec votre appareil auditif, « 100 % Santé » ou de Classe 2, votre audioprothésiste doit également procéder à des prestations à différentes étapes, celles-ci devant figurer dans le devis comme nous l’avons déjà évoqué.

  • Les tests : le professionnel doit réaliser des examens, tests et essais, notamment pour évaluer vos besoins, vérifier l’état de vos conduits auditifs et réaliser certaines mesures (niveau d’audition, compréhension, etc.).
  • L’adaptation: que vous optiez pour un appareil auditif avec 0 reste à charge ou pour un équipement de Classe 2, l’audioprothésiste doit s’assurer qu’il est bien adapté. Pour cela, il procède à une prise d’empreinte des conduits auditifs, à un ajustement de l’appareil et à une adaptation progressive du réglage de l’aide auditive.
  • Le suivi: en plus de vous expliquer comment utiliser et entretenir votre appareil auditif « 100 % Santé » ou de Classe 2, le professionnel doit procéder à des séances de suivi après 3, 6 et 12 mois. Si vous le souhaitez, il doit également accepter de procéder à au moins deux rendez-vous de suivi par an par la suite.

Vous souhaitez profiter du reste à charge 0 pour vos appareils auditifs ? N’hésitez pas à demander un devis pour trouver la complémentaire santé Alptis la mieux adaptée à vos besoins. C’est gratuit et sans engagement !

Votre devis complémentaire santé audioprothèse sans reste à charge

Répondez à quelques questions et recevez gratuitement et sans engagement votre devis complémentaire santé.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*