Enfants, adolescents, adultes : l’orthodontie est-elle remboursée ?

Par Mathieu

Parfois pratiqués à des fins esthétiques, les traitements d’orthodontie sont avant tout un moyen de corriger des défauts dentaires qui peuvent évoluer vers des pathologies plus graves. Bien que les coûts engagés pour les traitements ne soient pas du tout pris en charge par la Sécurité sociale pour les personnes de plus de 16 ans, de nombreux adultes y ont recours. Et même si les plus jeunes bénéficient d’un remboursement partiel de leurs traitements, le reste à charge reste élevé. Il est toutefois possible de baisser ces coûts, à n’importe quel âge, à condition de disposer d’une complémentaire santé qui prend en charge ces dépenses.

Remboursements enfants et adolescents : une prise en charge très faible…

un enfant montre son appreil dentaire

Pour pouvoir bénéficier d’un remboursement des soins par la Sécurité sociale, voici les conditions à remplir :

  • Les traitements d’orthodontie doivent démarrer avant le 16e anniversaire de l’individu.
  • Il est nécessaire d’adresser une demande d’accord à la Sécurité sociale avant le démarrage du traitement. Il s’agit d’un formulaire (S 3155) qui doit être complété avec le chirurgien-dentiste qui pratiquera le traitement, puis adressé à votre assurance maladie.

 

Si vous obtenez une réponse favorable de la Sécurité sociale pour le remboursement du traitement d’orthodontie de votre enfant, vous pourrez prétendre aux remboursements suivants :

  • La première consultation chez un orthodontiste pour déterminer la nécessité d’un traitement et évaluer la date idéale pour le démarrer est facturée à 23 €. La Sécurité sociale la rembourse à hauteur de de 70 %, soit 16,10 €.
  • Les examens initiaux qui permettent d’établir un diagnostic (moulages et radios) sont eux remboursés à 70 % sur le tarif de base de 43 €, soit 30,10 €.
  • Le traitement est remboursé, pour chaque semestre, à hauteur de 100 % d’un tarif de base de 193,50 € (Dans la limite de 6 semestres).
  • Les consultations de surveillance (deux au maximum par semestre) ont lieu entre les différentes phases du traitement. L’orthodontiste, sans apporter de soins particuliers s’assure ainsi que le traitement fonctionne bien. Ces consultations sont remboursées à hauteur de 70 % de 10,75 €, soit 7,53 €.
  • La première année de contention est remboursée à hauteur de 100 % d’un tarif de base de 161,25 €.
  • La seconde année de contention est remboursée à hauteur de 70 % de 107,50 €, soit un montant de 75,25 €.

 

Mais concrètement, combien allez-vous devoir débourser après les remboursements de la Sécurité Sociale ?

 

Exemple :

Votre enfant âgé de moins de 16 ans doit suivre un traitement d’orthodontie d’une durée de 6 semestres.

Le devis fourni par votre orthodontiste indique un coût de 1000 € par semestre (soit un coût de 6000 € pour la totalité du traitement).

La Sécurité sociale vous rembourse à hauteur de 193,50 € x 6 semestres = 1161 €. Le reste à charge est donc conséquent : 4839 €.

Cet exemple ne prend pas en compte le coût de la première visite, les frais de contention et ceux des séances de surveillances. Le coût pour l’intégralité des soins sera donc plus élevé.

En raison du coût très élevé des traitements, les enfants des ménages les plus modestes sont moins nombreux à bénéficier d’un suivi en orthodontie. 6 % seulement contre 10 % des autres enfants.

 

Sources :

 

Comment les dépassements d’honoraires sont-ils pris en charge ?

A l’exception de la première consultation et des examens de diagnostics dont les tarifs sont encadrés par la Sécurité sociale, les praticiens sont libres de définir le montant des honoraires qu’ils appliquent. C’est pourquoi le coût des soins tels que la pose d’un appareil dentaire ou encore les séances de suivi du traitement varient d’un spécialiste à l’autre. Ils restent dans tous les cas importants et fluctuent en moyenne entre 600 € et 1300 € pour un seul semestre (6 mois). En sachant qu’un traitement complet s’étale généralement sur plusieurs années, la quête du sourire parfait implique un budget non-négligeable.

 

Tableau des remboursements pour l'orthodontie AMELI

Sources :

 

Remboursements des soins pour les adultes : misez sur votre complémentaire santé

une femme porte un appareil dentaire

Une des raisons pour lesquelles les adultes sont peu nombreux à porter des appareils dentaires est probablement le coût élevé et l’absence de prise en charge de l’Assurance Maladie de ce soin. En effet, la Sécurité sociale ne rembourse pas du tout les traitements d’orthodontie au-delà du 16ème anniversaire. Passé cette date, les frais sont à la charge intégrale du patient. Le seul moyen d’obtenir une contribution financière à votre traitement est de souscrire une complémentaire santé avec des bons remboursements dentaires et en particulier sur l’orthodontie.

 

Vous ne vous voyez pas porter des grosses bagues en acier et des élastiques jaunes fluo à votre âge ? Heureusement pour vous, il existe aujourd’hui de nouvelles technologies pour corriger sa dentition très discrètement. Appareil transparent ou appareil dentaire lingual ; n’hésitez pas à vous  adresser à un orthodontiste, qui pourra vous renseigner sur les dernières innovations.

 

 

Orthodontie : comment éviter les mauvaises surprises et diminuer le coût des traitements ?

 

  • Conseil n° 1 : bien choisir sa complémentaire santé

C’est l’élément clé pour réduire de manière conséquente les coûts d’un traitement d’orthodontie pour les enfants comme pour les adultes. Le choix d’une complémentaire santé familiale avec des bons forfaits dentaires peut vous faire économiser.

Pour les moins de 16 ans, elle peut rembourser jusqu’à l’intégralité des frais engagés. Il est donc possible d’offrir à vos enfants un traitement qui ne pèsera pas dans le budget familial.

Exemple : Votre complémentaire santé peut vous proposer un remboursement de 300 % sur la base de remboursement de la Sécurité sociale pour le traitement semestrielle. Vous êtes donc remboursés à hauteur de 580,50 € (3 x 193,50 €) pour un semestre.

Pour les adultes, les frais engagés sont remboursés sous forme de forfaits semestriels. Il n’existe pour le moment pas d’offre qui  rembourse intégralement le traitement pour un adulte. Toutefois, certains contrats peuvent vous rembourser jusqu’à 300 € par semestre. De quoi faire des économies non négligeables.

  • Conseil n°2 : comparer plusieurs devis

une dent et de l'argent sur une balance

Bien que les orthodontistes soient libres de fixer le tarif des traitements, ils sont tenus de le faire « avec tact et mesure ».  Ces derniers sont aussi dans l’obligation de vous communiquer leurs tarifs avant le début du traitement et de vous fournir un devis détaillé des soins d’orthodontie envisagés. Alors n’hésitez pas à « faire jouer la concurrence » en demandant un devis à plusieurs spécialistes. Vous serez très certainement surpris par la différence de prix !

 

  • Conseil n°3 : envoyer vos devis à votre mutuelle ou assureur

 

Après avoir obtenu un ou plusieurs devis auprès des chirurgiens – dentistes, rapprochez-vous de votre complémentaire santé. En lui envoyant les devis obtenus, votre conseiller sera en mesure de vous donner le montant exact de la prise en charge du traitement et du reste à charge.

 

Comment ça marche chez Alptis ?

Simple et rapide, adressez-nous votre devis par e-mail. On vous répond dans les plus brefs délais !

 

  • Conseil n° 4 : un traitement d’orthodontie à un prix imbattableun médecin qui fait un signe top avec son pouce

 

Il est possible de suivre un traitement d’orthodontie à un prix imbattable dans les Centres Hospitaliers Universitaires (CHU). Malgré des listes d’attente parfois bien longues, le service est dispensé par des étudiants, généralement en dernière année d’étude d’orthodontie, et encadré par des professionnels. Rapprochez-vous du CHU de votre ville pour obtenir plus d’informations.

 

 

Pourquoi l’orthodontie n’est pas qu’une question d’esthétique ?

Contrairement à certaines idées reçues la nécessité première de l’orthodontie n’est pas l’esthétique. De nombreuses personnes suivent un traitement sur recommandation de leur dentiste. L’orthodontie prévient et soigne les défauts de la mâchoire et de la dentition dans un but médical. L’encombrement  dentaire, par exemple,  c’est-à-dire lorsque les dents se chevauchent les unes les autres en raison d’un manque d’espace, peut, s’il n’est pas traité, évoluer vers des complications médicales bien plus graves telles que :

  • l’accroissement des cas de carie ;
  • le déchaussement des dents ;
  • des problèmes de mastication ;
  • des problèmes d’élocution ;
  • la chute de dents.

 

Votre devis santé en ligne personnalisé

Répondez à quelques questions et recevez gratuitement et sans engagement votre offre.