Les fonctions du sommeil

Par Mathieu

Plus que le fait de se reposer et de récupérer, le sommeil est une fonction indispensable à un développement physique, physiologique et psychologique harmonieux. Il est indispensable à l’être humain. Priver quelqu’un de sommeil, c’est le pousser à augmenter ses dépenses énergétiques, et l’affaiblir physiquement et psychologiquement. Irritabilité, hypothermie, troubles de la perception, baisse de la vigilance et même délire… sont autant de désagréments causés par le manque de sommeil.

Le saviez-vous ? 20% des accidents de la route dans les pays industrialisés sont attribuables à des endormissements au volant.

Les fonctions du sommeil restent paradoxalement mal connues. Il est difficile d’en décrire les troubles avec objectivité, tant sont nombreux les variations individuelles, les appréciations subjectives (majeures chez l’insomniaque), le déficit de connaissances médicales et de méthodes d’exploration permettant d’en reconnaître les différents dysfonctionnements.

Toutefois, on connaît quelques grandes fonctions :

  • Récupération de la fatigue physique (sommeil profond) : reconstitution des stocks énergétiques, des cellules musculaires et nerveuses, production d’hormones de croissance, régulation de la glycémie (manque de sommeil et obésité sont étroitement liés).
  • Récupération de la fatigue intellectuelle (sommeil paradoxal) : restauration des mécanismes d’apprentissage et de mémorisation.
  • Récupération de la fatigue psychologique : régulation de l’humeur, appréhension du stress.
  • Développement et restauration de l’immunité : stimulation des défenses immunitaires.

Bien dormir, c’est se préparer au mieux aux phases d’éveil, c’est bien vivre.