« Je rappelle à l’aidant qu’il ne doit pas s’oublier »

Par Mathieu

Des mots pour comprendre 3 questions à Gilles Bérut, chef du service de gérontologie clinique à l’hôpital de Nantes et rédacteur en chef de la revue Gériatrie et Psychologie Neuropsychiatrie du vieillissement (71€ le numéro).

Avec la multiplication des traitements, certains aidants peuvent se sentir dépassés. Comment éviter les risques ?

Le médecin traitant doit veiller à l’ensemble des traitements, mais c’est difficile. Notamment parce que tous les comptes rendus médicaux des confrères ne lui sont pas toujours adressés. Dans ce cas, l’aidant ne doit pas hésiter à les demander. Certains proches récupèrent toutes les ordonnances, les comptes rendus et les réunissent dans une chemise qu’ils emportent lors de chaque consultation. Cela peut simplifier grandement le suivi médical.

Comment ne pas être trop intrusif ?

En accompagnant un proche à une consultation, indiquer au médecin qu’on est à sa disposition et rester dans la salle d’attente. Cette attitude respectueuse peut rassurer la personne âgée sans être trop intrusive. Généralement, le médecin prendra quelques minutes à la fin de la consultation pour s’entretenir avec l’accompagnant. Pour lui donner les éléments essentiels du suivi, mais aussi pour s’assurer qu’il n’est pas en difficulté.

Pourquoi est-il important de prendre aussi soin de soi ?

L’implication forte d’un proche induit aussi chez lui des risques psychologiques et de maladies cardiovasculaires. Le proche ou le conjoint ne prend plus soin de sa propre santé. Lorsque je perçois ce type de comportement, je rappelle à la personne qu’elle ne doit pas s’oublier. La relation d’aide engendre un stress important, qu’il est possible de réduire par la stratégie du coping. Elle consiste à prendre de la distance, à accepter une aide extérieure. Le partage de parole, proposé par les associations, peut aussi aider à ne pas se laisser submerger par ce que l’on ressent.

 

Dépendance et perte d’autonomie : téléchargez ou commandez votre guide gratuit

* champs obligatoires
Vous êtes

Alptis agit en tant que responsable de traitement. Les données collectées sont traitées sur la base de votre consentement. Elles sont traitées exclusivement aux fins d’envoi d’informations relatives au « Guide Dépendance » et communications associées. Elles sont destinées aux seuls services internes d’Alptis et elles ne sont pas transmises à des tiers. Alptis prend toutes les précautions propres à assurer la sécurité et la confidentialité de vos données personnelles. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent ; vous pouvez également, pour des motifs légitimes, vous opposer au traitement des données. Vous pouvez exercer ces droits, en justifiant de votre identité, à l’adresse suivante : contact-cnil@alptis.fr ou par courrier à : Alptis, 25 cours Albert Thomas, 69445 Lyon cedex 03


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA
Rafraîchir l'image

*